Partie 2 - La Reconstruction, introduction

Écoutez et faites vous entendre en cet endroit de discussion en-jeu.
Avatar de l’utilisateur
Chroniques d'Akéras
Administrateur
Administrateur
Messages : 307
Inscription : mer. déc. 14, 2011 1:15 pm

Partie 2 - La Reconstruction, introduction

Message par Chroniques d'Akéras »

La reconstruction
Image

Il commence à y avoir beaucoup de monde autour de Gardelance. Entre les factions qui s’installent et les aventuriers qui sont revenus, on ne sait plus trop où aller se cacher quand la noirceur arrive. Il y a pas mal de nouveaux camps qui ont été montés dans les environs. Le Magus Dei viennent juste de s’installer.

Depuis qu’on a repoussé la Congrégation sombre le mois dernier, il y a plus d’activité au village. Les villageois sortent de chez eux. Les gens des factions se rendent au village un peu plus. Les gens de l’Oeil aveugle et du Tribunal rouge ont l’air pas mal excités chacun de leur bord.

Le principal problème de tout ce tintamarre, c’est que ça attire les morts-vivants. Ils avancent silencieusement et tout d’un coup, BANG ! Ils tombent sur leur victime comme des loups affamés et ils les déchiquettent sur place. On a essayé de demander aux aventuriers de faire moins de bruit le soir mais ils s’entêtent à continuer à chanter autour du feu.

Une partie de la forêt d’Elsédor - le bois près de la rivière - a commencé à flétrir. Les enfants de la forêt ont l’air bien triste de cela. Si on essaie d’adresser le sujet, ils détournent le regard et deviennent pensifs. Le mois prochain ce sera la grande fête pour faire offrande de l’un de nos enfants aux Dames. J’espère que ça, ça pourra leur rendre le sourire.

Sinon, je n’ai pas trop hâte au retour des Libérateurs. Ils sont venus chercher leur taxe le mois dernier et tout se passait bien jusqu’à ce que des aventuriers décident qu’ils allaient les suivre et qu’ils allaient les attaquer. De ce que j’en ai entendu, ça ne s’est pas trop bien passé pour les aventuriers. Je me demande bien comment le chef des Libérateurs a pris ça.

En attendant, on a encore une ombre véritable qui rôde autour du village. Elle se promène, chasse un peu, repart. L’inquisition de Va’an a promis de régler le problème mais pour l’instant, on reste cachés et on attend. Il n’y a rien d’autre à faire. L’attaquer ce serait comme de tirer de l’arc dans une tornade.

- Adélard Boutin, ferblantier de Gardelance
Verrouillé