Partie 3 - L'effondrement, introduction

Écoutez et faites vous entendre en cet endroit de discussion en-jeu.
Avatar de l’utilisateur
Chroniques d'Akéras
Administrateur
Administrateur
Messages : 307
Inscription : mer. déc. 14, 2011 1:15 pm

Partie 3 - L'effondrement, introduction

Message par Chroniques d'Akéras »

Image

Le mois du sacrifice est là. Le mois où les Dames de la forêt nous demandent de leur donner l'un de nos enfants. N'importe lequel, pourvu qu'il soit né dans l'année. Avant, les gens avaient peur de donner leur nouveau-né. Aujourd'hui, on sent presque la compétition entre les parents pour avoir l'honneur de donner leur enfant aux Dames. Comme ça, les parents sont surs que leur enfant sera nourri, logé, aimé. Qu'il n'aura plus rien à craindre et que des entités supérieures vont s'occuper de lui.

Si seulement la protection des Dames s'appliquait aussi aux Hommes. Le chef des Libérateurs n'est vraiment pas heureux du retour des aventuriers à Gardelance. S'ils pouvaient arrêter de tuer des Libérateurs, la paix reviendrait sur le village. J'ai vu Nagus, le Libérateur en chef, abattre de sang froid la fille d'un homme qui l'avait cherché. Une chance qu'il a besoin de nous pour qu'on travaille pour lui. Je vois mal comment il pourrait s'en prendre au village s'il décide qu'on ne fournit pas à son goût.

Le mois dernier, une ombre véritable a été détruite par les prêtres du village. Si c'est la dernière fois que nous avons affaire à ce genre de monstre et que la Congrégation sombre ne vient plus pointer son horrible nez ici, ça pourrait être le début d'un temps nouveau. Nous pourrions abandonner les cultes de l'Oeil aveugle ou des Dames de la forêt et revenir à ceux des anciens Dieux. Même l'Inquisition de Va'an pourrait cesser ses activités militaires.

J'ai entendu dire que dans les bois il continue à se passer de drôles de choses. Un esprit malfaisant, un kodoma qu'on m'a dit, corromprait les animaux et briserait les arbres. Il paraîtrait que c'est une malédiction parce qu'un enfant de la forêt a été blessé. Il y aurait aussi les zombies-aveugles qui continuent de rôder. On dit qu'une étrange musique flotterait autour d'eux et les dirigerait.

J'ai bien hâte que les Hommes du Roy s'installent pour de bon et commencent à ramener les lois du royaume. Je n'ai rien contre l'état d'anarchie qu'on a depuis le Désastre, mais il me semble que les choses étaient plus simples quand tout était clair. On était en sécurité et c'était réconfortant d'avoir des nobles au-dessus de nous pour nous dire quoi faire et comment penser. La vie était simple.

- Berthine Lupin, fermière de Gardelance
Verrouillé