Saison 2020 - Introduction

Écoutez et faites vous entendre en cet endroit de discussion en-jeu.
Avatar de l’utilisateur
Chroniques d'Akéras
Administrateur
Administrateur
Messages : 303
Inscription : mer. déc. 14, 2011 1:15 pm

Saison 2020 - Introduction

Message par Chroniques d'Akéras » mer. févr. 19, 2020 1:43 pm

Ils sont arrivés du nord-ouest. Venaient-ils du Rempart d’Istarius, de Nyrythyl ou de Fort-Orace? On ne le sut jamais. L’exil fut immédiat. En trois jours, nous dûmes rassembler hommes, femmes et enfants pour quitter les terres que nous avions gagnées de droit et habitées depuis que la Nécropole avait cessé de répandre ses forces mortes-vivantes sur Osphélia. Était-ce le départ de Samaël, qui veillait à l’époque sur la province de son quartier général de Pied-de-Cochon, qui avait laissé libre cours aux créatures de la nuit? Était-ce la présence bienveillante du Balancier qui s’était estompée, libérant des horreurs sans nom dans l’ancienne Nécropole? Était-ce une nouvelle faille de Plaie-Monde qui s’était ouverte?

Deux semaines avant l’exil, mon supérieur immédiat, le Roi d’Ostragh, reçut une missive de la Tour écarlate, indiquant que l’Intendant Potenco, de par son réseau d’éclaireurs, avait identifié que de terribles forces surnaturelles se dirigeaient vers Ostragh, et qu’il fallait préparer l’exil du peuple orc. Le Roi d’Ostragh ne prit pas la menace au sérieux.

Une semaine avant l’exil, une nouvelle lettre fut acheminée au Roi d’Ostragh. La Tour écarlate l’informa que malgré son inaction, elle serait prête lorsque la menace frapperait, fournissant forces armées pour combattre l’ennemi et pour assurer la fuite de ceux qui ne pourraient pas se battre. Mon Roi commença à être agité par l’insistance de la Tour, mais n’entreprit aucun préparatif officiel, se contentant d’ordonner aux combattants orcs de rester aux aguets.

Quelques jours plus tard, nous vîmes la menace alors que ses ailes noires assombrirent le ciel et que son souffle déferla sur Ostragh. Alors que ses griffes parcourues de veines vertes et fluorescentes déchiquetaient les soldats, son souffle noir désintégrateur ciblait avec précision nos shamans. Une armée d’ombres la suivait. Nous comprîmes alors que la victoire était impossible, et qu’il fallait simplement retarder la créature le temps d’assurer la fuite du peuple orc. C’est à ce moment que les forces de la Tour écarlate arrivèrent pour nous prêter main-forte. Une troupe particulièrement bien armée de sethites, évoquant le nom du Geôlier, préparèrent un rituel alors que les soldats de la Tour les protégeaient. À la fin du rituel, une grande sphère d’énergie noire entoura la créature d’ombre, qui apparut immobilisée pour un moment. Les sethites avisèrent que cette prison était temporaire, et qu’il fallait en profiter pour prendre la fuite. C’est ce que nous fîmes, le Roi d’Ostragh réalisant enfin l’inévitable.

Cela fait maintenant un mois que le peuple d’Ostragh marche, en exil de la terre qu’il avait gagné de droit. Les menaces de la Plaie-Monde et de la Grande noirceur abondent, mais nos guerriers sont pour le moment en mesure de les repousser – rien de ceci n’est comparable à ce qui a attaqué le marais. Ne pouvant aller chez les nains, leurs territoires étant séparés du nôtre par des chaînes de montagnes, et n’ayant pas le nécessaire pour survivre au climat glacial d’Aquiloni, nous marchons vers l’est. Toujours vers l’est…

-Bork, champion et second du Roi d’Ostragh

Image

Répondre