Introductions des saisons

Saison 2019

Le monde a changé et change toujours, soumis aux voies indéchiffrables et aux flux du destin. Il y a 5 ans, la Grande noirceur arrivait, libérant les ombres véritables sur le monde et réduisant au silence les dieux. Peu de temps après, suite à une expédition ratée, la Main de givre devenait la Congrégation sombre.

Devant le danger environnant, des organisations radicales émergèrent, les structures sociales traditionnelles étant en lambeaux et incapables de lutter contre la menace. Les Libérateurs, le Tribunal rouge et même des regroupements de Sethites s’imposèrent sur la place publique de par leur utilité.

Durant 4 ans suite à la Grande noirceur, le continent pansait ses plaies et survivait sans avoir le temps de construire un monde nouveau. Les ombres véritables empêchaient tout déplacement substantiel et réduisaient en cendres les villages mal défendus. Ceci entraîna un renfermement massif sur soi et une extinction progressive des espoirs, si vitaux pour les sociétés.

C’est durant la cinquième année que ceci changea – pour le mal ou pour le pire. C’est lors de la cinquième année que la première ombre véritable fut vaincue pour de bon par l’alliance inusitée de sethites, de priants des Dames de la forêt, de membres du Magus Dei et d’aventuriers et dirigeants de la région de Gardelance. La dissolution permanente d’une ombre véritable constitua la première victoire définitive contre la Plaie-Monde libérée, suggérant que des temps nouveaux attendaient les habitants des Terres du centre. La mort des ombres véritables signifiait qu’un jour, des routes commerciales seraient réouvertes. Que les villes pourraient s’étendre au lieu de simplement se défendre.

Toutefois, comme dans toutes les histoires minimalement soignées, les pires monstres ne sont pas toujours ceux que l’on anticipe. Des structures de plus en plus tyranniques s’installent partout en Terres du centre, justifiant leur prise de pouvoir par la nécessité d’organiser efficacement « la résistance » contre les menaces surnaturelles qui parcourent les landes. Ces derniers promettent qu’ils céderont les reines du pouvoir lorsque leur mission sera accomplie. L’histoire a prouvé que de telles promesses étaient rarement respectées. Lorsque l’on goûte au pouvoir, il devient de plus en plus difficile de s’en délester.

Le royaume est présentement dans un étau, entre les menaces encore bien présentes de la Plaie-Monde et les gouvernements tyranniques qui prennent racine. Combattre les deux menaces est impossible, de sorte que les habitants des Terres du centre devront faire un choix : veulent-ils mourir libres, ou survivre sous les chaînes? Certains érudits plus optimistes prétendent que d’autres solutions existent, mais j’en doute…

Saison 2018

La région de Gardelance sort tranquillement de ce qui aura été surnommée la Grande noirceur. Il y a quatre ans, un terrible désastre avait rasé le village et fait disparaître tous ses habitants. Pendant des mois, des ombres avaient erré, cherchant des créatures vivantes à anéantir. Ailleurs, la population du reste du pays des Terres du centre avait aussi subi les impacts de la libération de la Plaie-monde et dut déployer des trésors d'imagination pour survivre.

Quelques jours plus tard, le Silence des Dieux fut remarqué. Bien que leurs pouvoirs cléricaux fonctionnait toujours, les prêtres et les prêtresses ne sentent plus sur eux le regard bienveillant de leur divinité. Plusieurs accusent les mages d'avoir trop cherchés à enfermer la Plaie-monde et d'avoir ainsi maudit les Terres du centre en entier.

Près de Gardelance, les plantes ont repoussé et les animaux sont revenus grâce aux mystérieuses entités que l'on appelle les Dames de la Forêt. Peu à peu, de courageux paysans sont venus reprendre les terres laissées à l'abandon. Des membres de l'Oeil aveugle, dont le temple principal à Bénévent n'était pas très loin, vinrent porter main forte aux nouveaux habitants. Des marchands du RIMA arrivèrent bientôt aussi et mirent l'épaule à la roue. Gardelance se repeupla tranquillement et des gens des Ciganos et des Libérateurs s'installèrent aussi dans les alentours du village.

Les gens travaillant ensemble pour survivre, une milice locale s'est formée et les gens s'échangent ce qu'ils arrivent à produire même si certains jouent parfois du coude et cherchent à prendre plus que leur part.

Un groupe de cannibales, le Carnaval sanglant, s'est installé tout près vers la fin de l'hiver. Ils n'ont pas eu le temps de faire grand mal, car peu de temps après, des gens de l'Inquisition de Va'an et des Hommes du Roy sont venus installer leur campement respectif à Gardelance. Ceux-ci ont promis d'aider à combattre le mal et à ramener l'ordre.

Récemment, tous ceux qui avaient disparu il y a quatre ans sont réapparus. Ils auraient été cachés, protégés de la dévastation dans un refuge caché, scellé par un verrou magique. Ce retour inattendu créa un choc chez ceux qui se considéraient maintenant comme les habitants de Gardelance.

Saison 2017

La poussière retombe suite au grand conflit ayant opposé l'Alliance des trois aux royaume des Terres du centre.

Nul n'a été épargné par cette guerre :

  • Les villes au sud de Vielne et des Terres du Roy ont été longuement contestées;
  • Phare d'Ismer, Bellecombe, Lanvrec, Verphir, Surdar et Vaurann ont subi les assauts de l'Alliance, et sont présentement en ruines;
  • Les villes en périphérie de la frontière Rivadel-Valbirin, soit Tordabrin et Malecq, ont également été la scène de batailles violentes;
  • Même la province reculée d'Osphelia a subi des attaques maritimes de la part des forces de l'Alliance. Il semble qu'en bout de ligne, les armées du nord aient triomphé.
  • Au début du mois de Déas, an de grâce 622, les troupes de l'Alliance précédemment déployées ont été rapatriées à Al-Saïd, la capitale d'Aradrie.

Si les territoires des Terres du centre ont été affectés par la guerre, les membres de l'Alliance l'ont été encore plus :

  • Rivadel a vu sa capitale, Malecq, capturée par les forces d'Edgar III de Monségan.
  • La famille Salhassan, autrefois dirigeante de Rivadel, est en cavale; la moitié est portée disparue et l'autre est emprisonnée dans les cachots de sir de Monségan.
  • Bahutu Amabilis, le chef de guerre revendicateur de la Soudarie, a été vaincu à Gardelance, trahi par même ses troupes, qui se sont retournées vers le pouvoir occulte de Faouzi Hachim Abderrafi.
  • Ce djinn autrefois rejeté par l'Alliance s'est imposé comme un messie alors que le contrôle de la guerre leur échappait d'entre les mains.
  • Toutefois, même ce messie ne fut pas en mesure de faire changer le poids de la balance de leur côté. Il fut vaincu dans son antre, à la Fata Morgana, par les aventuriers de Gardelance.

Seule l'Aradrie s'en tire relativement indemne. Étant le pays la plus éloigné des Terres du centre, aucune de ses villes n'a été contestée au courant de la guerre. C'est davantage politiquement que l'Aradrie est blessée. Malgré qu'elle ait condamné le retour de Faouzi, une importante amertume entache le lien unissant les terres du nord et du sud. Combien de décennies seront nécessaires pour que cette amertume s'amenuise? Combien de familles ayant perdu un père, un aîné, un fils à la guerre garderont rancune envers l'opposition ?

Néanmoins, pour la première fois depuis 2 ans, les gens peuvent aspirer à une vie normale. Le 24e jour du mois d'Odrao 623, le traité de Malecq sera signé par les principaux acteurs du nord et du sud, mettant fin une fois pour toutes à la Guerre des trois. Avec un peu de chance, le roy Lucius Vielgorne aura droit à sa première année de paix depuis son couronnement, il y a trois ans de cela.

Malgré cette nouvelle prometteuse, d'autres menacent planent.

Des rumeurs de révolte parcourent la Souldarie. Anzania Ti, l'ancienne conseillère personnelle de Bahutu, rassemble de plus en plus de fidèles sous sa bannière. Cette puissante femme militaire s'oppose ouvertement aux voies pacifistes du culte des anciens et appelle à une révolution industrielle de la province. Elle revendique également que les villes conquises au courant de la guerre (Verphir, Surdar et Vaurann) soient annexées au nouveau pays de l'Abyssinie, en guise de paiement pour le massacre commis par le Roy Vielgorne en l'an 621, alors qu'il tentait de se rendre à Coeur-Flamboyant par le sud.

L'Oeil aveugle, un nouveau culte religieux ayant pris racine à Bénévent, prend énormément d'expansion et met en garde les Terres du centre contre l'apocalypse imminente. Les cavaliers de l'apocalypse ayant été vaincus, leur père démoniaque, Samaël, est maintenant libre. L'archange déchu de Yahvé, considéré par certains comme le prince des enfers, compte faire une brèche au Décret supérieur en mettant à feu et à sang le plan primaire, en l'utilisant comme champ de bataille pour recréer la guerre intemporelle opposant anges et démons. S'il s'est fait discret depuis sa supposée libération, son retour imminent ne fait aucun doute pour le culte de l'Oeil. Selon les dires des autorités du culte, seul l'Oeil aveugle peut réellement protéger les mortels contre le cataclysme qui s'abattra. Les fidèles s'affairent déjà à populariser des notions de survivalisme, qu'ils enseignent à la populace sans rien demander en échange.

Finalement, la menace d'Auros et de la Plaie-Monde est toujours d'actualité. La Plaie-Monde, l'essence du chaos et de la destruction laissée à la Geôle du seigneur noir par la libération de Seth en Terres d'or, est toujours considérée par certains comme susceptible d'être utilisée comme la plus puissante de toutes les armes. L'armée d'Auros grandit, regroupant maintenant le duché de Valion, des créatures à l'intelligence collective que l'on nomme les Skavens, et les mercenaires de la Plume noire. Ils tiennent présentement en otage la province de Satila, et plusieurs affirment qu'Auros l'inconnu se dirige tout droit vers la Geôle du seigneur noir pour s'y approprier son contenu. Des éclaireurs rapportent toutefois qu'une partie de son armée serait dirigée vers le village tourmenté de Gardelance. Quel rôle pourrait bien jouer l'avant-poste dans le plan maître d'Auros ?

Saison 2016

Le début de la saison froide fut démoralisante pour les aventuriers de Gardelance. Alors qu'ils revenaient fièrement de leur victoire contre les armées mortes-vivantes du rempart d'Istarius, ils réalisèrent que l'Alliance des trois en avait profité pour encercler et assiéger l'avant-poste. C'est au courant de la nuit où tant planifiaient célébrer que des ordres dictés en aradrim ordonnèrent l'assaut. En moins d'une heure, les quelques 500 soldats du seigneur local, Edgar III de Monségan, furent vaincus.

Les émissaires aradrims, souldarims et rivadeléens annoncèrent aussitôt les conditions d'occupations aux résidents :

  • Serait accordé au résident, le droit de porter les armes au sein du village en accordance avec les principes divins de protection des siens ;
  • Serait épargné, le résident de Gardelance payant le cens dû et confirmant son assujettissement à l'Alliance ;
  • Serait traité avec respect, le noble pouvant prouver, par ses papiers ou autre moyen, son appartenance à une lignée digne ;
  • Serait puni par le pilori, le résident qui manquerait de respect envers un soldat de l'Alliance et inversement ;
  • Serait puni par le fouet, le résident qui lèverait les armes envers un soldat de l'Alliance ;
  • Serait puni par la mort, le résident qui inciterait à la révolte envers l'Alliance.

Il fut offert à tous les hommes du Roy fait prisonniers d'abandonner leurs allégeances en échange de leur liberté. Certains acceptèrent et les autres furent déportés en Aradrie. Des funérailles en bonne et due forme furent organisés pour les soldats morts au combat; autant ceux de l'armée vaincue que de l'armée occupante.

Les routes principales furent rapidement contrôlées, de sorte à ce que l'Alliance des trois s'assure le contrôle de l'approvisionnement. Les routes moins stratégiques n'étaient pas surveillées. On comprit rapidement que le but n'était pas de punir les aventuriers et les voyageurs, mais plutôt de solidifier la position militaire de l'Alliance. Seuls ceux qui prenaient la direction de Coeur-Flamboyant étaient empêchés, afin de couper toute aide à Vielgorne, dit le Massacreur. Les aventuriers le désirant purent quitter le village durant l'hiver.

Évidemment, tout n'était pas rose. Plusieurs perdirent la vie lors des affrontements menant à la capitulation de Gardelance. Une frustration grandissante, couplée à une rage impuissante, s'installa chez certains qui n'appréciaient pas de partager leur terre natale avec ces gens venus d'ailleurs. La tension était palpable entre l’ennemi et les fidèles à la Couronne.

Sous cet état de siège, les ennuis de l'Aquiloni et de la Nakitami semblaient bien loin. On oubliait rapidement les histoires de rébellion de Svorlag le fier ou celles de la vengeance d'Inô. Certains se surprenaient même de se rappeler que quelques mois plus tôt, l'assaut contre le rempart d'Istarius prenait place.

Pour l'heure, les affrontements ont cessés. Le haut-commandement de l'Alliance des trois est attendu à la fonte des neiges. Cette paix forcée tiendra mais pour combien de temps ?

Saison 2015

Le trône des Terres du centre est à présent occupé. Lucius Vielgorne a libéré la capitale du joug de Victor Jackaël, le plus puissant des agents du Seigneur noir. Celui qui a dupé et meurtri l'église de Yahvé, orchestré l'assassinat de l'ancien monarque, programmé le suicide de l'armée du Roy et permis la libération d'Ino, a finalement été vaincu. Avec la mort de Victor Jackaël naît une lueur d'espoir. Les divers problèmes accablant le royaume, qui avaient depuis trop longtemps été laissés de côté à cause du chaos ambiant, peuvent maintenant être résolus.

Néanmoins, l'ampleur des problèmes inquiète. D'une part, le royaume est scindé. Le sud des Terres du centre - l'Aradrie, Rivadel et la Souldarie - ravagé par le passage militaire des armées de Lucius Vielgorne vers la capitale, crie vengeance. Le regroupement de ces provinces, nommé l'Alliance des trois, refuse de se soumettre à la couronne tant que celle-ci reposera sur la tête du duc de Vielne. Le commerce entre les provinces du nord et du sud n'est plus, et la guerre semble imminente. L'Alliance des trois amasse progressivement des troupes menaçant les villes près de la frontière nord. Les négociations sont rompues depuis maintenant un an.

D'un autre côté, la menace morte-vivante croît à chaque jour qui passe. La nécropole d'Istarius, une terre aussi ancienne que mystique dirigée par de puissants nécromanciens, amasse une armée de soldats infatigables et parfaitement obéissants. Pire encore, chaque ennemi vaincu vient rejoindre leurs rangs. Certains racontent même que le fantôme de l'ancien Roy Ardamus VIII errerait dans la nécropole, ordonnant à des oreilles sourdes qu'on lui redonne sa couronne. Où est le Balancier, gardien d'Anubis dont la mission éternelle était d'empêcher les morts-vivants de sortir de la nécropole?

Finalement, une entité quasi divine de la Nakitami - le dénommé Ino - aurait été libéré près des terres de Gardelance. Nul ne connaît les réelles intentions d'Ino, mais tous craignent sa puissance. Ce dernier aurait mis à feu et à sang sa patrie il y a 500 ans de cela, et rien ne porte à croire qu'il se gardera de recommencer. Les dirigeants de la Nakitami tremblent et demandent l'aide de leurs voisins de l'ouest. Répondront-ils à l'appel?

Devant de telles menaces, des mesures extrêmes furent prises par la couronne. Le Roy a ordonné la conscription, et a tenu un banquet rassemblant les élites de chaque province afin qu'un plan d'action soit mis sur pied. La population prie les dieux que ces plans succèdent, mais savent au fond d'eux-mêmes que tous ne pourront être sauvés...

Saison 2014

«Depuis des générations, la lignée Ardamus, soutenue par l'imposante église de Yahvé, avait su maintenir l'ordre et la paix sur les Terres du centre. Aux prises contre une horde d'hommes-dragons sanguinaires, le Roi Ardamus VIII dut prendre l'humiliante décision de quémander l'aide d'un clan d'elfes noirs, les Fh'istral'neok. En échange de leur aide, le Grand Roi leur promis une parcelle des terres de ses alliés les nains de Mangefer.
Cinquante ans plus tard, cette décision hanta encore le règne du dernier des Ardamus. À l'aube d'une nouvelle guerre, il tomba gravement malade, puis disparu mystérieusement. L'annonce de son décès au sein de l'avant-poste de Gardelance jeta le royaume dans le chaos.
Ainsi s'éteignit la très noble lignée Ardamus.»

Les Terres du centre sont sens dessus dessous. Il y a maintenant deux ans qu'aucun dirigeant digne de ce nom ne s'est assis sur le trône et le chaos règne en roi et en maître sur le royaume. Des cendres encore fumantes de deux guerres civiles naît une nouvelle menace : le clergé de Yahvé s'impose en force dans la gestion des Terres du centre et certains croient qu'il se permet des excès que même son mandat de régence ne permet pas.

Le Seigneur Vielgorne, bien décidé à mettre un terme à cette supercherie, rassemble ses hommes et marche en direction de Coeur-Flamboyant, capitale des Terres du centre, où siège le haut clergé de Yahvé. Des anciens alliés du Roi, seul le clan des Mangefer est prêt à soutenir le seigneur de Vielne dans sa guerre.

Alors que toute l'attention porte sur ce conflit à venir, une armée de morts-vivants se met aussi en marche vers la capitale. Enfin libérés de leur prison de pierre, ils n'aspirent qu'à une seule chose : anéantir toute forme de vie. Aidés par le clergé d'Anubis, Gardien de l'Outre-tombe, les derniers survivants du Rempart d'Istarius essaient en vain de ralentir cette vague de mort et de sang.

Gardelance se retrouvera bientôt entre deux fronts et devra à nouveau prendre les armes.

Saison 2012

Depuis des générations, la lignée d'Ardamus, soutenue par l'imposante église de Yahvé, avait su maintenir l'ordre et la paix sur les Terres du centre. Malheureusement, aux prises contre une horde d'hommes-dragons, le Roi Ardamus VIII dut prendre l'humiliante décision de quémander de l'aide au clan elfe noir Fh'istral'neok en échange d'une parcelle des terres de ses alliés les nains de Mangefer. Cent jours plus tard, la victoire fut annoncée mais ce qui avait été accordé ne pouvait plus être repris.

L'autorité du Roi commença à décliner et le peuple perdit tranquillement confiance tandis que les tensions politiques devenaient palpables. Incapable de maintenir l'ordre et la sécurité du royaume, le Roi préféra faire rappeler ses soldats et les poster dans la capitale de Coeur Flamboyant. Le culte de Yahvé, autrefois très populaire, se replia lui aussi dans ses églises.

De tous les seigneurs des Terres, seulement trois sont restés fidèles au Roi : les elfes du Seigneur Briseban, les nains du clan Mangefer et les hommes de mains du Seigneur Vielgorne. Les elfes de Verteforêt se coupèrent du reste du monde, les clans de Salhassans ne commercèrent qu'avec les plus prospères et le seigneur de Poing d'Ambre, incapable de fédérer les peuples du nord, n'avait que faire de la situation.

Les Terres du centre ne sont plus ce qu'elles ont été jadis : les villageois s'associent et se regroupent en guildes ou en organisations ; les hommes riches s'approprient des terres où ils se proclament seigneurs ; les villes deviennent des cités-états et leurs dirigeants font leurs propres lois ; les conflits maintiennent l'économie en place mais accroissent également la popularité du marché noir ; des rumeurs au sujet de la destitution prochaine du Roi se racontent dans les coins sombres.

L'instabilité et la crainte démontrent une faiblesse que le peuple n'avait jamais connu auparavant. L'insurrection imminente se fait sentir un peu partout. Des hordes de monstres sont vues de plus en plus près des villes. Les gens attendent les héros qui viendront les sauver de cette malheureuse situation....

Entrerez-vous dans la légende ?

Merci à nos partenaires !