Catégorie:Saison 7

De Archives de Gardelance
Informations supplémentaires
Date hors-jeu 2018
Date en-jeu 628 AGD

Introduction

La région de Gardelance sort tranquillement de ce qui aura été surnommée la Grande noirceur. Il y a quatre ans, un terrible désastre avait rasé le village et fait disparaître tous ses habitants. Pendant des mois, des ombres avaient erré, cherchant des créatures vivantes à anéantir. Ailleurs, la population du reste du pays des Terres du centre avait aussi subi les impacts de la libération de la Plaie-monde et dut déployer des trésors d'imagination pour survivre.

Quelques jours plus tard, le Silence des Dieux fut remarqué. Bien que leurs pouvoirs cléricaux fonctionnait toujours, les prêtres et les prêtresses ne sentent plus sur eux le regard bienveillant de leur divinité. Plusieurs accusent les mages d'avoir trop cherchés à enfermer la Plaie-monde et d'avoir ainsi maudit les Terres du centre en entier.

Près de Gardelance, les plantes ont repoussé et les animaux sont revenus grâce aux mystérieuses entités que l'on appelle les Dames de la Forêt. Peu à peu, de courageux paysans sont venus reprendre les terres laissées à l'abandon. Des membres de l'Oeil aveugle, dont le temple principal à Bénévent n'était pas très loin, vinrent porter main forte aux nouveaux habitants. Des marchands du RIMA arrivèrent bientôt aussi et mirent l'épaule à la roue. Gardelance se repeupla tranquillement et des gens des Ciganos et des Libérateurs s'installèrent aussi dans les alentours du village.

Les gens travaillant ensemble pour survivre, une milice locale s'est formée et les gens s'échangent ce qu'ils arrivent à produire même si certains jouent parfois du coude et cherchent à prendre plus que leur part.

Un groupe de cannibales, le Carnaval sanglant, s'est installé tout près vers la fin de l'hiver. Ils n'ont pas eu le temps de faire grand mal, car peu de temps après, des gens de l'Inquisition de Va'an et des Hommes du Roy sont venus installer leur campement respectif à Gardelance. Ceux-ci ont promis d'aider à combattre le mal et à ramener l'ordre.

Récemment, tous ceux qui avaient disparu il y a quatre ans sont réapparus. Ils auraient été cachés, protégés de la dévastation dans un refuge caché, scellé par un verrou magique. Ce retour inattendu créa un choc chez ceux qui se considéraient maintenant comme les habitants de Gardelance.

Aperçu

Le Roy est déjà mort

Eh bien cher journal, rira bien qui rira le dernier et cette fois-ci ce sera moi. Mes recherches avaient été mises sur la glace suite au Désastre mais j'ai finalement mis la main sur des informations vitales qui prouvent hors de tout doute que le Roy est bel et bien mort.

Ridicule ? Ils veulent croire que je mens ?

Ouvrez très grand les oreilles tout le monde, car le duc Lucius Vielgorne est mort au combat, presque deux ans avant qu'il ne soit couronné à Coeur-Flamboyant. Plusieurs personnes - probablement des centaines - partagent avec moi cette croyance. Nous nous rappelons clairement les annonces de ses funérailles, le deuil, les éloges funèbres, les émeutes.

Il avait été attaqué alors qu’il visitait le village d’irréductibles aventuriers pleurnichards de Gardelance. Un elfe doré, probablement le duc de Valion, s’était attaqué à son esprit puis il était mort dans son château de Vielne.

Et quelle ne fut pas ma surprise lorsque j'ai appris que le duc allait être couronné Roy des Terres du centre en juillet de l'an de grâce 620. Je me suis dit : « Comment se peut-il que j’aie mal compris à l'époque. » Je n'y ai plus repensé pendant des mois jusqu'à ce que, alors que j'étais attablé dans ma taverne préférée, un ami aborde le sujet et me confirme que je ne suis pas seul et que d'autres personnes se rappellent aussi le "décès" du Roy.

Suivant cette piste, j'ai découvert une large conspiration qui s'étend sur tout le pays et qui implique des gens de toutes les couches de la société. En octobre de l'an de grâce 618, il a été exécuté par le duc de Valion puis a été remplacé par un double. Ses agissements jusqu'au Désastre étaient anormaux et ne ressemblent pas à ceux de notre duc bien aimé.

Tous ces incendies en Souldarie, la prise du trône de Coeur-Flamboyant, le mariage avec une parvenue, la guerre contre les orcs, le rempart d'Istarius, l'Alliance des Trois, j'en passe. Il est donc évident que celui qui porte la couronne du Royaume aujourd'hui n'est pas celui qui gardait anciennement les portes du Sud.

Il serait présomptueux de prétendre que j’ai mené cette enquête seul. Céviline de Guire, ex-éditrice du Dénonciateur, avec qui j'ai échangé des centaines de lettres m'a beaucoup aidé à mettre en contexte des événements semblant anodins, mais qui se sont révélés être de très grande importance. J'ai aussi travaillé avec le renommé Rictus Martinus, commentateur de l'actualité des Terres du centre depuis près de 40 ans.

Le Désastre a mis un frein sur ma recherche. Les voyages étant devenus impossibles par la dangerosité des routes, j'ai été obligé de me cloîtrer à Bénévent en attendant la fin de la Grande noirceur. J'étais en sécurité relative mais je ne pouvais plus avancer sur ma quête de vérité et enfin prouver que le seigneur de Vielne avait été remplacé par un imposteur.

Ma chance a tournée au début du mois de mai de cette année lorsque j'ai rejoint un convoi en direction de Coeur-Flamboyant dans l'espoir de me rendre à la grande bibliothèque de la capitale. Nous étions une trentaine de courageux à faire le voyage, protégés à fort prix par un groupe de mercenaire spécialisés dans ce genre de déplacements. Alors que nous démontions notre camp, prêts à repartir pour une autre longue journée de marche, j’ai trouvé une lettre que quelqu’un devait avoir échappé. Sans doutes que l'un d'entre nous était un agent de la poste pour les Hommes du Roy.

Ordinairement, je l'aurais tout de suite rendue mais comme elle était adressée à Dame Isalïel Tholambrar, la curiosité l’a emportée et je l’ai ouverte pour la lire. Le message m’a aussitôt donné la preuve que j’attendais depuis tant d’années.

Rapport de l'agente 384. Mission à PdV interrompue. Attaque violente de la CS. Double identité U. Montroire abandonnée. Retour à CF imminent. En attente de nouveaux ordres. Longue vie au Roy.

Tout ce temps, toutes ces recherches pour prouver que le Roy est bien mort et la preuve m’est offerte dans ce petit camp entre Bénévent et Coeur-Flamboyant. Ils tenteront de m’empêcher, cher journal, mais la Vérité est trop forte pour eux. Tout est clair maintenant. L’évidence est là. Le duc Vielgorne était mort depuis tout ce temps.

Ode à la grandeur de Coeur-Flamboyant

Unique dans sa grandeur, dans son énormité, dans son opulence, dans son mélange de gens de tous les horizons. Coeur-Flamboyant - même après la Grande noirceur, cher journal - est majestueuse. Je n’ai jamais vu rien d’aussi spectaculaire. On m’a dit qu’avant le Désastre c’était encore plus impressionnant.

Il m’a été impossible pour le moment d’avoir une audience avec le soi-disant Roy. Je me suis présenté dès ce matin au district aristocrate mais on ne m’a pas laissé entrer. Avoir réussi, j’aurais encore eu à me rendre jusqu’au palais royal avant de pouvoir demander une audience. Je vais devoir jouer de mes contacts avant d’aller plus loin.

Omnia dicta fortiora si dicta Latina

Un dernier effort pour ne pas être reconnu et je devrais être en face du sosie de Lucius Vielgorne. On m’a trouvé une identité de scribe en visite chez de riches amis. Je dois faire bien attention à ce que je fais car les Hommes du Roy me guettent. Plus que quelques jours à jouer le jeu et j’aurai droit à un entretien avec le Roy. Quidquid latine dictum sit, altum sonatur.

Nouvel échec dans ma quête de vérité

On m’a jeté à la rue ! On a ri de moi ! J’ai finalement réussi à obtenir mon audience mais ce n’était pas le Roy devant qui j’ai été présenté mais l’intendante Isalïel Tholambrar ! Cher journal, j’ai tout essayé mais elle a refusé toutes mes demandes. Le Roy ne reçoit personne et personne ne peut le voir. Dame Tholambrar est la seule qui puisse le rencontrer. Elle est la seule qui sache où il est.

Nous avions réussi. Nous étions si près du but ! J’ai posé des questions à Coeur-Flamboyant et personne n’a revu le Roy depuis le Désastre. Je trouve étrange qu’en quatre ans, le personnage le plus important du Royaume soit porté disparu. Le double du Roy ayant été éliminé, serait-ce Dame Tholambrar qui tirerait les ficelles maintenant ?

Journal intime

Cette catégorie ne contient actuellement aucune page ni fichier multimédia.