Les Cavaliers de l'apocalypse

De Archives de Gardelance

Les Cavaliers de l'apocalypse proviennent d'un mythe yahvéite prétendant que le jugement dernier (la fin du monde) sera entérinée par 4 cavaliers (Mort, Famine, Guerre, Conquête), qui représentent des calamités que subiront le monde avant son anéantissement.

Si cette légende a surtout servi aux faux prophètes pour convaincre la populace crédule de se départir de ses biens, des événements s'étant déroulés sur les Terres du Centre rappellent avec une étrange précision le contenu du mythe.

Autour des années 400 AGD, une série de désastres se sont abattus sur les Terres du Centre. Des villages complets ont mystérieusement été réduits en cendres par une seule entité à la peau rouge, alors que des régions entières ont été contaminées par une peste aussi virulente que mortelle. Des oracles de Mystaril ont alors révélé que ces calamités étaient causés par 4 frères démons qui avaient fait un sombre pari.

Pour plaire à leur père, leur créateur, ils tentèrent chacun, individuellement, de causer la mort du plus de mortels possibles. Ainsi, ces 4 démons enfreignirent la Loi céleste, une loi cosmique obligeant les anges et démons à ne pas intervenir avec le plan primaire. Ils se matérialisèrent sur le plan primaire et mirent leur pari en oeuvre.

  • Famine (ou Pestilence) s'occupa à tuer des mortels en répandant la peste et la maladie.
  • Mort adopta une approche directe, et réduit en cendres de multiples villages à l'aide de sa puissante magie pyromane.
  • Conquête et Guerre furent plus sournois. Ils enfreignirent les règles de leur pari et s'allièrent ensemble. Chacun d'entre eux allait s'affairer à corrompre des mortels haut placés - rois, seigneurs, cardinaux, généraux, etc. - afin qu'ils se livre des batailles de grande envergure où plusieurs milliers d'individus mourraient à la fois. Plusieurs guerres seigneuriales ayant éclaté dans les années 400 AGD leur sont d'ailleurs attribuées.

Après avoir subi quelques mois de dévastation, une congrégation de prêtres du panthéon de la lumière se réunirent pour faire face à la menace. Ils réussirent à créer des procédures rituelles permettant de bannir les frères démons dans les enfers, de sorte qu'ils cessent d'harceler les mortels. Leur effort fut couronné de succès, et les démons furent bannis. Leur procédure était toutefois insuffisante pour mettre à mort les démons. La magie n'étant pas à l'épreuve du temps, la force de leur bannissement s’essouffla au travers des générations.

Réapparition des frères démons

À partir de l'an 620 AGD, des entités en tout points similaires aux frères démoniaques resurgirent dans les Terres du Roy. Des villages furent enflammés, la peste resurgit, et des guerres éclatèrent. Quelle proportion de ces événements étaient dues aux frères démoniaques? L'homme étant ce qu'il est, il n'a pas besoin d'influence démoniaque pour s'autodétruire.

Toutefois, une école d’ecclésiastes et de journalistes a récemment analysé les événements des deux dernières décennies, et suggère que la violence qu'a utilisé le Roy Lucius Vielgorne lors de son passage en Souldarie aurait peut-être été influencée par les frères démons. En effet, si le Roy est reconnu pour son impulsivité, il a très rarement fait preuve de violence gratuite. De plus, les experts n'ont identifié aucun avantage politique à laisser en ruines un pays pacifique comme la Souldarie.

On raconte également que Svorlag le terrible, un rebelle aquilon ayant tenté de pousser la population nordique à se liguer contre la lignée des Poings d'Ambre, aurait été influencé par Guerre. Il aurait notamment défié en duel et abattu aisément un des plus grands guerriers d'Aquiloni. Plusieurs prétendent que ses prouesses martiales étaient surnaturelles et attribuables à l'influence démoniaque de Guerre.

En 621 et 622 AGD, grâce à un effort de bannissement structuré par l'inquisition de Va'an - plus précisément Gabriel de Va'an, les 4 frères démons auraient été tués pour de bon à l'aide des membres des églises de bonne volonté de Gardelance. Bien que plusieurs prétendent que le décès des Cavaliers de l'apocalypse ait provoqué la libération de Samaël, les effets concrets de sa supposée libération tardent à se faire sentir.