Partie 5 (Saison 6)

De Archives de Gardelance
Informations supplémentaires
Titre Ils rechercheront la mort et ne la trouveront pas
Date hors-jeu 8 au 10 septembre 2017
Date en-jeu Septembre 624 AGD

Introduction

À la fin du mois de Varaz, l'univers de plusieurs habitants de la région de Gardelance s'est effondré subitement, sans explication ou avertissement préalable. Le monde a perdu la tête. Une frénésie meurtrière s'est emparée des habitants, ne discriminant aucunement sur l'âge ou le genre. Plusieurs pères de familles dévoués se sont réveillés, couteau de cuisine à la main, femme et enfants gisant au sol, sans vie. Plusieurs soldats ont repris conscience après avoir mis à feu et à sang la caserne dans laquelle ils se trouvaient.

La domination de Valion fut totale. Après avoir déployé une série d'efforts concertés pour affaiblir la population d'aventuriers de Gardelance à l'aide de skavens, les elfes dorés organisèrent un ultime assaut à l'aide de leurs pouvoirs psioniques. Alors qu'ils s'infiltraient dans l'esprit des habitants pour y loger une soif de sang incontrôlable, un elfe noir de la Fh'istral'neok apparu, puis révéla la source de l'influence de Valion. Des piliers invisibles, installés plusieurs semaines auparavant, permettaient aux elfes dorés de canaliser leurs pouvoirs psioniques sans être physiquement présents sur les lieux. De plus, les quelques elfes dorés infiltrés en Gardelance voyaient leur présence camouflée par une invisibilité spéciale ne pouvant être percée que par les yeux affûtés des elfes noirs.

Alors que le représentant de la Fh'istral'neok tentait de rassembler des utilisateurs de magie offensive pour fracasser le pilier, l'impensable se produit. Une poignée d'aventuriers se rangèrent du côté des elfes dorés, menaçant l'elfe noir mandaté par le Roy. Insulté, ce dernier leur lança un ultimatum : son temps étant précieux, soit ces derniers brisaient le pilier maintenant, soit leur meilleure arme contre Valion disparaissait pour de bon. Contre toute attente, les aventuriers choisirent la deuxième option.

Alors que les elfes dorés étaient à l'apogée de leur offensive, répandant chaos et domination, ils réalisèrent le choix effectué par les aventuriers. Immédiatement, l'attaque pris fin. La poussière retomba, et les blessés purent être soignés. Évidemment, tous n'eurent pas cette chance. Si les aventuriers du cœur du village bénéficiaient d'un hôpital d'hospitaliers de Firielle à proximité, il n'en était pas de même pour les familles paysannes vivant en périphérie de l'avant-poste. Nul ne sait combien ont péri ce jour là.

Quelques minutes plus tard, un écho assourdissant émergeait du centre du village. On y entendait une voix teintée d'un fort accent de Valion :</p>

Chers citoyens de Gardelance : Pardon. Veuillez accepter, au nom du peuple de Valion, nos plus solennelles excuses. Nous avons été aveuglé par la vengeance. La douleur d'avoir perdu Nimil et Vasha sur vos terres est encore grande. Nous avons pris beaucoup trop de temps pour nous rendre compte que vous nous tendiez la main ; que vous vouliez être nos alliés.

Nous vous remercions pour votre capitulation rapide et je m'engage, moi, Apollyon Herastaliel, général des armées de Valion, à ne plus attaquer votre village. Le siège cesse immédiatement. Tous ensemble, nous nous tenons au seuil d'un nouveau commencement. Un royaume des Terres du centre réorganisé, uni, pur.

Évidemment, les troupes de Valion ne se retireront pas tout de suite. Le plan d'Oros touche à sa fin et il reste encore une chose à accomplir sous Gardelance. En bon vainqueur, tout ce que je vous demande est de laisser les sous-sols tranquilles. Dès que nous aurons terminé, je vous promets que nous partirons.

Alors que les aventuriers réalisèrent l'ampleur de la décision qu'ils venaient de prendre, l'écho disparut, ne laissant aucune opportunité de négociation.

Naturellement, plusieurs tentèrent de renverser la décision, en essayant de trouver et détruire les soi-disant piliers psioniques. Il était trop tard. Sans l'aide des elfes noirs de la Fh'istral'neok, il était impossible de les localiser tous. Malgré les meilleurs efforts de la Poste du Roy et des seigneurs en place, les elfes noirs étaient injoignables.